Interview de Vincent Llorca

llorca

1) Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Vincent Llorca, j’ai 25 ans. Je suis originaire du Mont-Dore, une petite ville de montagne à 45 minutes de Clermont-Ferrand. Depuis six ans je suis au Canada où j’ai joué au niveau junior pendant deux ans puis universitaire (CIS) à l’Université Laurentienne.

2) Comment définirais-tu ton style de joueur ?

Je suis un défenseur intelligent dans les deux sens du jeu. J’ai toujours été très impliqué dans la zone défensive et je prends plaisir a bien défendre. Ces dernières années au Canada m’ont également permis d’améliorer l’aspect offensif de mon jeu.

 

3) Tu es depuis 2013-2014 en Amérique du Nord, et notamment 4 années en tant que capitaine de Laurentian (CIS) ? Peux tu nous parler de cette expérience au niveau sportif, au niveau universitaire, au niveau vie général ?

Partir jouer au Canada fut un rêve depuis toujours et après mes deux années a Grenoble j’ai eu l’opportunité de partir jouer au niveau junior canadien. Mes deux années juniors m’ont beaucoup apporté et m’ont permis de découvrir un jeu bien différent et de longues saisons à 62 matchs. J’ai ensuite eu la chance d’être recruté par l’Université Laurentienne et être capitaine pendant mes quatre années passées là-bas. Ça a été une expérience incroyable et j’ai eu la chance d’en repartir avec un diplôme d’ingénieur. Les saisons étant plus courtes, chaque match était très important et l’intensité a beaucoup augmenté par rapport au junior. Ces six années m’ont beaucoup apporté au niveau sportif et scolaire mais également au niveau de l’expérience de vie qui m’a permis de devenir bilingue et de découvrir une nouvelle culture. Des très belles années de vie.

4) Tu avais quitté la France, après une courte expérience en Ligue Magnus. Comment imagines-tu ton retour dans ce championnat ?

La ligue a beaucoup changé avec une nouvelle formule beaucoup plus intéressante et une qualité de joueurs qui a également augmenté mais la plupart des joueurs français avec qui j’ai joué ou côtoyé sont encore là et j’ai hâte de les affronter. C’est un peu difficile de m’imaginer pour l’instant parce que j’ai beaucoup changé en tant que joueur.

5) A quand remonte tes contacts avec Épinal ? Étais-tu en contact avec d’autres organisations ?

Ça fait deux ans que je suis en contact avec Épinal. Anthony me contacte tous les ans et nous restons en discussion. Je souhaitais vraiment obtenir mon diplôme avant de revenir en France. Cette année j’étais également en contact avec d’autres clubs de Ligue Magnus et des équipes de ECHL en Amérique du Nord.

6) Pourquoi avoir opté au final pour Épinal ? Et que penses tu pourvoir apporter à l’organisation ?

Épinal est une ville de hockey, avec la volonté de gagner et un public toujours derrière l’équipe. Tous les joueurs avec qui j’ai discuté m’ont dit que la patinoire était un vrai chaudron et ça aide beaucoup en tant que joueur. Le projet sportif que ce soit collectif ou individuel m’a toujours plu à Épinal et j’espère pouvoir jouer un grand rôle dans la réussite de l’équipe. Je pense pouvoir apporter de la stabilité en défense et permettre de sortir de la zone rapidement pour lancer les attaquants. J’espère également pouvoir apporter de mon expérience du jeu européen et nord-américain pour aider l’équipe à gagner. Je pense que dans le hockey moderne il faut un mixe des deux pour être efficace.

7) Questions diverses :

– Ton numéro de maillot ?

Le 17 car mon père jouait et joue toujours avec ce numéro.

– Ton équipe de hockey préférée ?

Les Canadiens de Montréal.

– Ton sport favori en dehors du hockey ?

Le rugby et surtout l’ASM Clermont.

– Ton film favori ?

J’aime beaucoup les X-men.

– Musique favorite ?

J’écoute un peu de tout mais surtout de la country (mon séjour au Canada m’a converti).

– Cuisine favorite ?

J’adore la raclette et la truffade mais je ne peux pas en abuser …